La femme de ménage portugaise


La remplacante de Sylvianne, la femme de ménage, est voyante, non, que dis-je, rien à voir, elle est professeur de psychomorphologie dans un village inconnu d'Italie.
D'après elle, Tania serait extrêmement gentille, et moi une solitaire triste et depressive.
C'est prouvé, c'est écrit sur les lignes de nos visages.
Demain, je ne viens pas en cours en raison de ma depression chronique, car c'est vrai, maintenant que vous le dites que je me sens pas très bien, je brois du noir, je veux mettre fin à mes jours. Vous êtes prévenus.
ADIEU.

Note : Et voilà, une raison de plus pour dire que je fais de l'art contextuel et du private joke parce que vous ne connaissez pas les personnages cités ci-dessus. Prenez donc cette petite anecdote comme une petite fiction que je vous aurais amicalement conté afin de vous divertir. Les autobiographies seraient alors de simple private joke ? C'est vrai on ne connait pas la mère de Johnny, et pourtant il la cite 8 fois dans son deuxième livre " Que je t'aime". Tous des égoistes egocentriques. Parfois je me déteste !

This entry was posted on jeudi 14 avril 2011. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. Les mots tendres sont interdits.