Petit essai d'animation


J'ai rencontré Hervé sur le bord d'un trottoir, il faisait nuit, il était saoul, on a installé un climat chaleureux et ambigu. Je lui ai demandé de venir habiter à la maison. Il a dit oui.
On joue au scrabble ensemble, c'est lui qui gagne tout le temps.
Je lui fais la cuisine, même si je suis très mauvaise, et il mange tout jusqu'à la dernière bouchée.
Parfois je me demande ce que je serais devenue sans Hervé, c'est mon seul ami.
Je l'aime, même si Hervé est une femme.


This entry was posted on dimanche 21 novembre 2010. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. Les mots tendres sont interdits.